Vous êtes ici : Accueil > Bloc-notes > Je me mets aux cosmétiques bio
 
18/01/2007 [Bons plans/Santé/Environnement]

Je me mets aux cosmétiques bio

Pourquoi et comment j'ai testé et adopté les cosmétiques écologiques et réalisé un comparatif/sélection de produits cosmétiques naturels.

Ca y est, j'ai décidé de m'y mettre. Cela faisait quelques temps que j'y pensais, en entendant parler de tous ces produits chimiques dans les cosmétiques... C'est un mail qui a été le déclencheur. Un hoax de plus qui parlait des déodorants avec de l'aluminium qui donnent le cancer du sein. Ce n'est pas sûr que ce soit vrai, mais est-ce que mettre tous ces produits chimiques sur sa peau, c'est vraiment bon ?

Déodorant à bille au calendula Lavera (nouvelle fenêtre).J'ai donc décidé d'essayer d'abord les déodorants bio. J'ai cherché quelques recommandations sur Internet et trouvé de bons avis sur Ciao, sur le déodorant Roll-on au calendula de la marque Lavera. Un petit coup de comparateur de prix en ligne et j'ai déniché ce fameux déodorant sur le site Femme au naturel à un prix défiant toute concurrence (6,50 € ; je ne l'ai pas trouvé moins cher ailleurs jusqu'à maintenant). Pour amortir un peu ma commande (4,90 € de frais de port), j'ai aussi commandé un shampoing (Weleda au romarin) et la lotion capillaire qui va avec.

Et je suis tellement satisfait de ce déo, que j'ai repassé commande, en gros cette fois, pour faire mes stocks pour un an. En effet, il est aussi efficace que mes anciens déos (je prenais du Nivea), dure aussi longtemps (tient la journée), sent bon et ne fait pas de trace sur les vêtements sous les bras ! (ça aussi, ça devenait infernal, les tâches qui ne partaient pas, sous les bras des chemises, dues à l'aluminium).

Ensuite, j'ai décidé de m'attaquer au gel douche et de me remettre au savon, par la même occasion, à la place (c'est un des gestes auxquels je me suis engagé sur le site Défi pour la terre).

Puis, tout en entendant parler de la directive européenne Reach (Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals), j'ai découvert le guide Cosmetox du site Vigitox de Greenpeace. Et là, je me suis décidé à me mettre aux cosmétiques verts (sans paraben ou autres conservateurs !). C'est pourquoi j'ai fait une sélection des produits cosmétiques bio (les moins chers) tout en recherchant les distributeurs les plus intéressants. Voici donc le résultat de mon comparatif, que je mets à votre disposition (sous licence Creative Commons pour toute utilisation personnelle) sous différents formats électroniques :

Comparatif cosmétiques bio : quels produits naturels choisir ?

Cette liste compare savons, dentifrices, shampoings, déodorants, crèmes pour les mains, soins ou baumes pour les lèvres, démaquillants, gommages, soins pour le contour des yeux, mascaras, fards et crayons à paupières, rouges à lèvres, crèmes de jour et de nuit, parfums et eaux de toilette, tous bio et naturels. La sélection comprend plusieurs marques parmi les marques de cosmétiques bio : B comme bio, Bo, Body nature, Couleur caramel, Douce nature, L'Occitane, Lavera, Léa nature, Logona, Melvita, Perblan, Weleda.

Les deux sites de vente de cosmétiques bio les plus intéressants, parmi la dizaine de sites testés (ceux du "Guide des cosmétiques bio", les plus connus), qui ressortent de mon étude, sont : "Formazur" et "Femme au naturel" (ou "Bébé au naturel") pour leur choix (surtout Formazur où le nombre de références est important) et leurs tarifs compétitifs.

Le guide des cosmétiques bio.Je me suis aussi servi du très bon livre "le guide des cosmétiques bio" de Eve Demange et Anne Ghesquière (édition Vigot) pour faire la sélection que je vous présente ci-dessus. J'ai appris qu'il en était d'ailleurs à son deuxième retirage depuis sa sortie en septembre dernier. Un vrai succès, je vous le conseille aussi (Voir également le site : Le guide des cosmétiques bio).

Et rappelez vous : "La peau est un organisme vivant qui absorbe 60 % des produits qu'on lui applique, détaille Violette Watine, ex-L'Oréal, fondatrice du nouveau site de conseil et de vente Mademoiselle Bio, à L'Express Styles (n°2897 du 11 janvier 2007), soit, si l'on utilise la cosmétique traditionnelle, l'équivalent de 2 kilos de substances chimiques par an". A propos de L'Oréal, le numéro 1 mondial de la cosmétique vient de racheter le laboratoire de cosmétique végétale Sanoflore, signe peut-être que le vent est en train de tourner en faveur du bio pour les cosmétiques ?

Prochaine étape : les produits ménagers écologiques. J'ai d'ailleurs commencé de tester le liquide vaisselle Ecover, c'est pourquoi il apparaît dans la liste... A ce propos, je vous conseille le blog de Raffa et notamment sont livret "Le grand ménage".

Et puis un dernier petit blog avec une liste des sites marchands naturels.

Sélection de sites sur des sujets connexes

Pour aller plus loin

 
 
Le site perso de Hervé CHUZEVILLE - www.chuzeville.com - © Hervé Chuzeville 1996-2017