Vous êtes ici : Accueil > Bloc-notes > La mairie de Saint-Priest instaure la double peine pour les enfants malades et fait exploser les tarifs de la cantine et de l'accueil périscolaire
 
05/05/2015 [Politique] - mise à jour : 07/04/2016

La mairie de Saint-Priest instaure la double peine pour les enfants malades et fait exploser les tarifs de la cantine et de l'accueil périscolaire

La mairie de Saint-Priest instaure la double peine pour les enfants malades et fait exploser les tarifs de la cantine et de l'accueil périscolaire

Le nouveau règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires de Saint-Priest est sorti, ainsi que les nouveaux tarifs, et ce n'est pas réjouissant : instauration d'une double peine pour les enfants malades, plus de possibilité de demander un accueil périscolaire exceptionnel pour convenance personnelle (sauf en prévenant 15 jours à l'avance et en payant le prix de l'accueil d'urgence) et surtout explosion des tarifs de la cantine et du périscolaire !

La municipalité de Saint-Priest invente la double peine pour les enfants malades inscrits à la cantine

Les enfants malades inscrits à la cantine dans les écoles maternelles et élémentaires à Saint-Priest devront désormais payer leurs repas les deux premiers jours de leur absence, même quand ils sont malades et qu'ils fournissent un certificat médical ! Les parents devront donc payer les repas des 2 premiers jours de maladie de leurs enfants en double : une fois à la cantine, une autre fois là où il seront gardés !

Il en est de même pour les accueils périscolaires : les 2 premiers jours de maladie de leurs enfants, les parents paieront le périscolaire en plus de la solution de garde éventuellement mise en oeuvre pour garder leurs petits malades.

Voici ce que disait l'ancien règlement intérieur jusqu'en 2014-2015 :

Cette déduction prend effet dès le premier jour si la famille présente un certificat médical au retour de l'enfant

Et voici ce que dit le nouveau règlement intérieur 2015-2016 :

Si l'absence est bien signalée, une carence de deux jours est appliquée : Les deux premiers jours sont facturés

Effets pervers auxquels la municipalité n'a pas pensé :

  • si l'enfant n'est arrêté qu'un ou deux jours, les parents ne verront pas forcément d'intérêt à signaler l'absence de leur enfant à la cantine ; dans ce cas l'économie pour la commune sera nulle et les repas seront gâchés.
  • nous verrons sûrement également beaucoup plus d'enfants malades envoyés à l'école.

Monsieur le Maire, veuillez donc, s'il vous plaît, revenir sur cette modification improductive du règlement intérieur !

Malheureusement, Gilles Gascon ne semble pas décidé à revenir sur ces jours de carence pour les enfants malades : le nouveau règlement 2016-2017 de fonctionnement des accueils périscolaires des écoles maternelles et élémentaires de Saint-Priest vient d'être présenté et voté au dernier conseil municipal du 25 février 2016 et il confirme la double peine !

L'argument donné par la mairie et qui convainc les associations de parents d'élèves (FCPE et indépendants, comme elles me l'ont écrit dernièrement) est le coût financier du gâchis représenté par les repas non consommés. L'argument est, certes, défendable pour le premier jour (quoique est-il interdit par la réglementation de resservir les restes ou de les remployer ?). Pour le deuxième jour d'absence, l'argument semble plus difficilement défendable (je ne pense pas que les repas soient préparés 24 heures à l'avance). En tous les cas, il s'agit bien d'un choix politique : celui de faire supporter les conséquences de la maladie de l'enfant individuellement et non par le collectif (refus de la mutualisation du risque ou du coût induit par la maladie).

Mais surtout, l'argument du gâchis avancé par la mairie est carrément fallacieux concernant les accueils périscolaires : il n'y a aucun repas commandé non consommé lors d'une absence à un accueil périscolaire ! Pour ma part, je ne suis donc pas convaincu par l'argumentation de la mairie ! Est-ce que la raison, là encore, ne serait tout simplement pas politique ? En tous les cas, c'est un choix politique injuste !

La mairie de St-Priest devrait donc continuer d'émettre, en 2016-2017, de fausses factures de cantine et de périscolaire avec des prestations fictives correspondant à des lignes "absence injustifiée" même si vous avez fourni un certificat médical pour justifier de l'absence de votre enfant malade...

Haut de page

Plus de possibilité de désinscrire ponctuellement son enfant de la cantine ou de l'accueil périscolaire (même en prévenant à l'avance) : la municipalité de Saint-Priest invente le "forfait cantine et périscolaire" !

Le maire de St-Priest vient d'inventer, en 2015-2016, le forfait "cantine et périscolaire" sur le même modèle que vos forfaits de téléphone mobile ou de box internet. Que votre enfant soit présent ou absent (par exemple pour un rendez-vous chez un spécialiste) de la cantine ou de l'accueil périscolaire, vous paierez toujours le même prix ! Et même prévenir 15 jours à l'avance, ou plus, de l'absence, n'y changera rien, vous paierez quand même.

Monsieur le Maire, veuillez donc, s'il vous plaît, revenir sur cette modification injuste... voire illégale (?) du règlement intérieur !

Du nouveau en 2016 : Victoire ! La mobilisation des parents d'élèves et de leurs représentants a payé sur ce sujet, la mairie a dû faire marche arrière face à la révolte populaire et, à partir de la rentrée 2016, il sera possible de désinscrire ponctuellement son enfant d'un accueil périscolaire ou de la cantine (sous réserve de prévenir, par mail ou par écrit, 15 jours à l'avance).

Le forfait "cantine et périscolaire" de la mairie de St-Priest aura donc coûté cher aux parents d'élèves en 2015-2016, mais devrait être un peu moins injuste en 2016-2017.

Haut de page

Plus de possibilité de demander un accueil périscolaire exceptionnel pour convenance personnelle (sauf en prévenant 15 jours à l'avance et en payant le prix de l'accueil d'urgence)

La municipalité rigidifie également les inscriptions au calendrier du planning d'accueil périscolaire : il ne sera plus possible, à partir de la rentrée 2015-2016, de demander un accueil périscolaire exceptionnel pour convenance personnelle, sauf en prévenant 15 jours à l'avance et en payant le prix de l'accueil d'urgence :

Si un parent souhaite ajouter une prévision pour convenance personnelle, la demande doit être formulée par écrit (mail ou courrier au responsable du restaurant) 15 jours avant la date demandée. Le tarif majoré est alors appliqué

Effet pervers auquel la municipalité n'a pas pensé : les parents ne verront pas forcément d'intérêt à demander une fréquentation supplémentaire à l'accueil périscolaire et risquent de prévenir au dernier moment qu'ils ne peuvent être présents pour récupérer leur enfant à la fin du temps scolaire (= définition de "l'accueil d'urgence" du règlement intérieur). Ainsi, ils ne risqueront pas de se voir refuser l'inscription "en fonction des places disponibles" (comme indiqué ci-dessus) et ne paieront pas plus cher que s'ils avaient prévenu 15 jours à l'avance.

Monsieur le Maire, veuillez donc, s'il vous plaît, revenir sur cette modification improductive du règlement intérieur !

Du nouveau en 2016 : Victoire ! La mobilisation des parents d'élèves et de leurs représentants a payé sur ce point, la mairie a dû faire marche arrière sur ce sujet face à la grogne populaire et, à partir de la rentrée 2016, il sera possible de demander un accueil périscolaire ponctuel pour convenance personnelle (même si il faudra toujours prévenir 15 jours à l'avance et que le prix de l'accueil d'urgence sera toujours appliqué pour les 2 premiers accueils - mais plus pour les suivants).

La situation n'était en effet plus tenable pour la mairie : la seule solution pour les parents de ne pas être facturés sur des modifications de planning était de modifier leur inscription auprès de la mairie en passant "au planning". En voulant durcir le règlement, ils ont fini par se retrouver avec un nombre plus important de personnes en mode planning ce qui est bien plus compliqué à gérer pour eux ! Et je vous passe le nombre de fausses attestations qui ont été fournies par les parents pour justifier d'un travail au planning. D'ailleurs, le guichet unique des familles de la mairie que j'avais contacté par téléphone pour un problème de besoin d'inscription de mes enfants à l'accueil périscolaire du mercredi certaines semaines, m'avait soufflé la solution... (que je me refuse !)

Haut de page

Explosion des tarifs 2015-2016 de la cantine et de l'accueil périscolaire à St Priest

Les nouveaux tarifs 2015-2016 ont été publiés et la pilule va être difficile à avaler !

Jugez plutôt par vous même, pour les tarifs de la tranche haute :

  • passage du prix des repas de la cantine de 4,40 € à 5,50 €, soit une augmentation de 25 % !
  • augmentation de plus de 43 % du tarif de l'accueil périscolaire du matin (et du soir pour les maternelles), ainsi que de l'accueil du mercredi 11h30-12h30 : passage de 2,30 € à 3,30 € !
  • augmentation de plus de 52 % du tarif de l'accueil récréatif de 16h-16h30 : passage de 0,95 € à 1,45 € !
  • et la palme revient à l'accueil périscolaire du soir pour les élémentaires avec une augmentation de 65 % du tarif : passage de 2 € à 3,30 € !

Mais ce n'est encore rien à côté de l'explosion des tarifs des dépannages ou "accueils d'urgence" (tranche haute) :

  • + 34 % pour les repas à la cantine en dépannage (passage de 4,84 € à 6,50 €) !
  • + 70 % pour l'accueil du matin (et du soir pour les maternelles) et du mercredi en dépannage (passage de 2,53 € à 4,30 €) !
  • + 95 % pour l'accueil du soir pour les élémentaires en dépannage (passage de 2,20 € à 4,30 €) !
  • + 133 % pour l'accueil récréatif 16h-16h30 en dépannage (passage de 1,05 € à 2,45 €) !

Alors, certes, Monsieur le Maire tient peut-être son engagement de sa campagne électorale de ne pas augmenter les impôts (on verra à la fin de son mandat s'il les a bien baissés de 2 % comme promis) mais il avait oublié de nous dire qu'il préparait un coup de massue sur les tarifs de la cantine et du périscolaire !

Quelques autres augmentations des tarifs des services de la commune, à partir de la rentrée 2015 :

  • + 29 % pour les entrées simples adultes dans les piscines (passage de 3,10 € à 4 €) !
  • + 8,33 % pour les places de cinéma au Scénario (passage de 6 € à 6,50 €).

Pas d'amélioration prévue pour 2016-2017 : ces nouveaux tarifs continueront à s'appliquer...

Haut de  page

Ça polémique au conseil municipal sur le règlement périscolaire !

On apprend dans Le Progrès du 2 février 2016 que le conseiller municipal d'opposition Willy Plazzi a dénoncé le maintien de 2 jours de carence en cas d'absence signalée moins de 15 jours avant la date de fréquentation. Dans ce même article du Progrès, on y découvre que "l’adjointe aux Affaires scolaires, Catherine Huchot, a rétorqué que les deux jours de carence n’étaient pas faits de la majorité élue en mars 2014. « Dans tous les cas, nous ne sommes pas obtus. On fait aussi au cas par cas », a-t-elle rappelé."

comme je l'indiquais plus haut, l'ancien règlement intérieur en vigueur jusqu'en 2014-2015 permettait de ne pas se voir facturer les 2 premiers jours d'absence à la cantine ou à l'accueil périscolaire en cas de maladie de l'enfant :

Cette déduction prend effet dès le premier jour si la famille présente un certificat médical au retour de l'enfant

Par ailleurs, que veut dire « On fait aussi au cas par cas » ?

Enfin, l'article du Progrès nous indique aussi que "Willy Plazzi a jugé discriminatoire le maintien de l’accès à l’accueil du matin, au moment du goûter et le soir, ainsi que le mercredi à midi, uniquement aux enfants dont les deux parents travaillent".

On avait déjà appris en janvier, toujours par Le Progrès, à l'occasion du débat du conseil municipal sur le budget, que le périscolaire avait rapporté +274 000 €, ce qui correspond presque exactement à la baisse de 1% d'impôts locaux annoncée par la municipalité pour 2016. C'est un choix politique et bien clair, qui plus est : on prend à tous les jeunes parents pour redistribuer surtout à ceux qui paient le plus d'impôts locaux...

Haut de  page

Concluons sur une note positive

Même si le gros point noir qui subsiste est ce délai de carence de 2 jours pour la déduction des frais de cantine et surtout d'accueil périscolaire, les parents d'élèves et les associations de parents d'élèves ont néanmoins obtenu des avancées, apportant notamment un peu de souplesse au règlement, très rigide, dans sa version précédente :

  • notons tout d'abord que le nouveau règlement intérieur 2016-2017 a été nettement amélioré par rapport au précédent (2015-2016) tant par son contenu (meilleures exhaustivité et précision des différents cas de situations) que par sa présentation (tableaux de synthèse qui améliorent la clarté des différents cas) ;
  • suppression du "forfait cantine et périscolaire" avec l'apparition de la possibilité de désinscrire son enfant de la cantine ou de l'accueil périscolaire en prévenant au moins 15 jours à l'avance ;
  • possibilité de demander un accueil périscolaire ou une inscription à la cantine exceptionnels pour "convenance personnelle", avec facturation au tarif normal à partir du 3ème accueil ;
  • les associations de parents d'élèves ont obtenu, dès cette année scolaire, la mise en place de référents périscolaires dans chaque école, ce qui semblait leur tenir à coeur.

Peut-être qu'en 2017, donc, nous aurons une bonne surprise et que ce service public s'améliorera encore et verra une révision de ces 2 jours de carence injustes pour les enfants malades...

Haut de page

Vos commentaires

Haut de page

Sélection de sites sur des sujets connexes

Haut de page

Pour aller plus loin

 
 
Le site perso de Hervé CHUZEVILLE - www.chuzeville.com - © Hervé Chuzeville 1996-2017