Vous êtes ici : Accueil > Bloc-notes > Comparatif des volets écologiques des programmes de campagne municipale 2014 de Martine David et Gilles Gascon pour Saint-Priest (69800)
 
27/02/2014 [Politique] - mise à jour : 16/03/2014

Comparatif des volets écologiques des programmes de campagne municipale 2014 de Martine David et Gilles Gascon pour Saint-Priest (69800)

Miniature de capture d'écran des volets écologiques des programmes de campagne municipale 2014 de Martine David et Gilles Gascon pour Saint-Priest sur leurs sites Web respectifs.

Voyons ce que nous proposent nos candidats à la mairie de Saint-Priest (69) en matière d'écologie, d'environnement, de développement durable, de cadre de vie et de transports durables (modes doux). Pour cela, voici un tableau comparatif des volets écologiques des programmes de campagne municipale 2014 de Martine David et Gilles Gascon. Vous trouverez également un point sur le programme de la liste d'Europe Écologie Les Verts pour Saint-Priest, ainsi qu'une question sur l'amélioration de la qualité de l'eau du robinet à Saint-Priest.

Comparatif des volets écologiques des programmes de campagne municipale 2014 de Martine David et Gilles Gascon pour Saint-Priest

Comparatif des volets écologiques des programmes de campagne municipale 2014 de Martine David et Gilles Gascon pour Saint-Priest
Martine David Gilles Gascon
Réalisation progressive d’une boucle verte cyclable et piétonne : Berliet – BUE – Parc technologique – Fort – Parc Mandela Création d'un "GRAND CHEMIN" au nord de la commune reliant le Parc technologique et le fort de Manissieux
Réalisation d’une liaison piétonne Ferry / Château, ainsi que de la sente Berliet qui seront autant de lieux de promenade et de détente  
Réalisation de la Voie verte Le Fort – La Fouillouse (Chemin de Saint-Bonnet de Mure) Création d'un parcours sur le coteau de Saythe, d'une voir verte sécurisée entre le centre équestre du Fort et de la Fouillouse
  Réhabiliter les chemins ruraux préexistants mais coupés aujourd'hui par des axes autoroutiers. Rétablir leurs connexion par un passage à la périphérie des zones rurales en concertation avec les exploitants et propriétaires
  Restaurer le lien social entre la ville et le monde rural
Le parc urbain Nelson Mandela sera bientôt un poumon vert de 12 ha en centre ville.
Plus de 360 arbres ont été plantés sous le précédent mandat, le seul Parc Mandela accueillera plus de 350 plantations et l’effort sera poursuivi partout ailleurs
Face à l'urbanisation intensive et anarchique de ces dix dernières années, notre ville a besoin de respirer au travers de squares arborés et aménagés
Pérennisation des très nombreux parcs et squares. 23 squares de proximité existent qui permettent à chaque habitant de vivre à moins de 500 mètres d’un espace vert ou de loisir
Création d’un Square le long du Mail
Des petits espaces verts, espaces de respiration au sein des copropriétés du Triangle de Revaison
Établissement d’un Plan arbres permettant la mise en valeur de la diversité et de la richesse des essences.
Travail avec les scolaires et réalisation d’un guide communal sur la faune et la flore – destiné à intégrer l’agenda 21
Installation de panneau informatifs et pédagogiques répertoriant les différentes cultures ainsi que la faune et la flore locale
Un fleurissement durable, respectueux de la biodiversité et de qualité, conforme au classement « 3 fleurs » de la Ville  
De plus en plus d’espaces sont gérés avec les habitants : nous pérenniserons et accroîtrons le nombre de jardins de poche  
Développement des jardins potagers (5 existants) : une pratique collective et solidaire que nous continuerons à encourager  
Nuisances sonores : la Ville est présente et active au sein des Commissions Consultatives de l’Environnement des aéroports de Bron et de Corbas pour défendre le droit des riverains au calme et à la tranquillité. Il faut faire admettre par l’aviation civile le principe de sanction contre les pilotes qui ne respectent pas les altitudes, les trajectoires, les couloirs d’envol.
La mobilisation de tous a permis l’interdiction des vols le dimanche à partir de l’aéroport de Bron et nous nous battrons pour obtenir l’interdiction des vols de nuit (hors vols sanitaires).
Le soutien apporté aux associations de riverains sera confirmé.
Lutte active contre le bruit et la pollution aérienne
Obtenir de la part de Réseau Ferré de France et la Région le désenclavement et la modernisation de la Gare de Saint-Priest : rénovation du bâtiment et des abords, accroissement des fréquences des trains,
amélioration de la desserte en bus et de l’accessibilité handicapés
Réhabiliter la gare de Saint-Priest par l'utilisation d'une navette désservant La Fouillouse, Bel Air et Manissieux
Soutien confirmé à l’agriculture locale – favoriser la mise en relation entre producteurs locaux et commerces ou services locaux pour développer des circuits courts.
La cuisine centrale de la ville (restauration scolaire) prendra une initiative en ce sens
Vigilance accrue sur la qualité des aliments destinés aux cantines de nos enfants. Privilégier les producteurs locaux
Contribution au développement et à la vitalité des AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne)  
Poursuite de la lutte contre l’ambroisie pour laquelle la commune fait aujourd’hui figure de référence et intensification du travail avec les communes voisines  
Poursuite des campagnes et actions de sensibilisation en matière de propreté : marché propre, nettoyage de printemps, travail d’éducation mené avec les propriétaires de chiens (animalité urbaine), mise à disposition de sacs…  
Une équipe cadre de vie de la Ville continuera à travailler aux côtés du Grand Lyon sur des opérations d’entretien et de nettoyage.  
Vers un tome 2 de l’Agenda 21 : de nouvelles actions dont la progression sera évaluée régulièrement.
Des axes prioritaires : déploiement vers les associations et les entreprises, lutte contre la précarité énergétique, développement du compostage dans les écoles, sensibilisation aux économies sur les déchets alimentaires (expérimentation dans certaines écoles et sur les marchés)
 
Sensibilisation des élèves aux économies d’énergie  
Encouragement à la pratique du compost, y compris en habitat collectif public et privé  
Préservation de la biodiversité : hôtels à insectes, installation de ruches, choix de plantations adaptées sont des initiatives qui seront développées  
Acquisition par la ville d’une valise d’auto diagnostic pour les économies d’énergie qui sera mise à disposition des familles  
Publication annuelle du bilan carbone de la ville et démarche active de réduction de celui-ci  
Éclairage public : généralisation des leds. Diminution de l’éclairage des équipements publics la nuit  
Enveloppe annuelle de 3 millions d’Euros consacrée à l’entretien des bâtiments publics et notamment à des travaux visant les économies d’énergie (isolation, utilisation d’énergies alternatives… )  
Recherche de consommations intelligentes : fournitures, achats éco-responsables et/ou éthiques (produits recyclés issus de l’agriculture raisonnable ou des circuits courts…)  
Création à la Ville d’une flotte de véhicules électriques ou hybrides  

Sources : les sites internet de campagne des candidats :

  • http://www.martinedavid2014.fr/programme/se-ressourcer/
  • http://www.martinedavid2014.fr/programme/se-deplacer/
  • http://www.gillesgascon.fr/?page_id=820

Et pour les impôts ?
Au contraire de Martine David qui n'a augmenté qu'une seule fois les impôts locaux de 2% au cours de la mandature passée et qui promet de ne pas les augmenter lors de la prochaine mandature vu le contexte de crise économique actuel, j'ai bien peur qu'avec Gilles Gascon il n'en soit pas de même si on lit entre les lignes de cet article de Lyon Capitale ('Gascon: "M. David est attentiste, elle sera sanctionnée"'). En effet, à St Priest c'est le candidat UMP qui prône l'endettement et la candidate PS qui réduit la dette. Et qui dit endettement, dit un jour remboursement... donc impôts ! Alors certes, M. Gascon fera peut-être un joli cadeau en 2014 avec sa baisse de 2% des impôts locaux (promise lors du débat des municipales 2014 sur TLM à 51:07 min de la vidéo)... mais un cadeau empoisonné pour les générations et maires futurs, car s'il endette la commune, il faudra bien que les San-Priots remboursent un jour !

Haut de page

Et que propose Europe Écologie Les Verts (EELV) à Saint-Priest pour les élections municipales de 2014 ?

A Saint-Priest, EELV s'est associée avec l'association apolitique DAP (Droit d'Action et de Parole) pour construire sa liste menée par Véronique Moreira (EELV). Malheureusement le volet écologique des propositions de campagne de cette liste est relativement limité ou peu précis :

  • Développement des produits locaux et BIO.
  • Soutenir la création de logements sociaux écologiques et innovants, pour tous les âges de la vie, avec des toitures végétalisées pour l’isolation et la biodiversité.
  • Intégrer véritablement l’écologie municipale : perméabilité des sols, plantations, toits végétalisés, zéro produit chimique pour les espaces verts et l’entretien. Soutien à l’installation de ruches, de nichoirs.
  • Engager une stratégie de réduction de la consommation énergétique : isolation des bâtiments, énergies renouvelables, éclairage public.
  • Apaiser la circulation sur la route d’Heyrieux et être répressif avec les engins qui ne respectent pas les interdictions.
  • Réorienter le développement économique en instaurant des critères de protection de l’environnement et de lutte contre les pollutions.
  • Municipalisation des navettes gratuites pour permettre l’accès aux marchés et à des événements.
  • Mise en place d’un système de location de vélos à 1€ par jour.
  • Valorisation de la Gare SNCF avec plus de connections avec le SYTRAL.
  • Création d’une application « Saint-Priest Ville Moderne » iOS et Android pour accompagner la mise en place du R.S.P (Réseau SanPriot) concernant le covoiturage .
  • Terminer une fois pour toute la Voie Verte Le Fort-La Fouillouse (Chemin de Saint Bonnet de Mure).
  • Création et sécurisation des pistes cyclables et trottoirs

Sources : le site internet de campagne des candidats :

  • http://www.stpriest2014.fr/notre-projet/environnement/
  • http://www.stpriest2014.fr/notre-projet/transports/

Haut de page

Mais quel candidat se préocupe de l'amélioration de la qualité de l'eau du robinet à Saint-Priest ?

Aucun des candidats ne fait de propositions pour améliorer la qualité de l'eau potable au robinet. Pourtant, à Saint-Priest, l'eau du robinet n'est pas exempte de pesticides et le taux de nitrates reste élevé et au dessus de la valeur guide de 25 mg/L fixé par l'Union européenne (seuil d'ailleurs choisi comme limite de potabilité par nos voisins suisses - la norme seuil, en France, pour les eaux en bouteilles étant, elle, de 15 mg/L) et ce malgré le mélange d'eau pompée dans la nappe de l'est lyonnais avec de l'eau issue du captage de Crépieux-Charmy et du lac de Miribel-Jonage (afin déjà de faire diminuer le niveau des nitrates). D'ailleurs, l'eau du robinet à Saint Priest est déconseillée aux femmes enceintes et aux bébés et enfants de 2 ans et moins, du fait de la teneur importante en nitrates.

Des solutions de traitement du problème à la source existent pourtant, comme celles mises en oeuvre par la ville de Munich, notamment, qui a aidé les agriculteurs à réduire de 30% azote et pesticides (voir : "Développer l'agriculture bio pour préserver la qualité de l'eau ?").

Les outils existent pourtant déjà (aussi en France) :

Alors à quand à St Priest l'exemple de Munich qui a aidé les agriculteurs à réduire de 30% azote et pesticides ?
Il ne manque plus qu'une volonté politique locale !

Haut de page

Vos commentaires

Haut de page

Sélection de sites sur des sujets connexes

Pour aller plus loin

 
 
Le site perso de Hervé CHUZEVILLE - www.chuzeville.com - © Hervé Chuzeville 1996-2018